5 conseils pour réussir un investissement locatif

investissement locatif

Parmi les investissements les plus appréciés par les Français, l’investissement locatif se trouve en première position. En dépit d’une réglementation assez complexe, de plus en plus de particuliers tournent encore vers ce type d’emplacement. En effet, l’investissement locatif fait partie des méthodes les plus efficaces pour se créer un patrimoine, à condition de suivre ses pratiques de base. Voici cinq conseils pour réussir son investissement locatif.

1- Acheter un bien correspondant aux attentes du marché

Le premier conseil pour réussir efficacement son investissement locatif concerne, bien évidemment, l’achat du bien immobilier. Cette étape est assez facile, car plusieurs biens immobiliers sont mis en vente. Pour cela, il est possible de solliciter l’aide d’un professionnel, comme l’agence Engel&voelkers, pour trouver facilement un bien qui répond aux demandes du marché. Lors de l’achat d’un bien immobilier, il est vivement conseillé de tenir compte de plusieurs facteurs d’achat. Parmi les principaux critères à considérer se trouve le prix du bien, l’état général du bien, ses points forts et points faibles, etc.

2- Définir la cible

Est-ce un premier investissement locatif? Selon la capacité d’emprunt, il est possible de sélectionner entre un F2 ou un studio. Le plus important est de choisir selon le type de locataires visé. Pour une location destinée aux étudiants, investir dans une maison avec une grande surface n’est pas une bonne idée, excepté, dans le cas d’une collocation. Outre la surface du bien immobilier, on doit également tenir compte d’autres facteurs, comme l’emplacement du bien : est-il à proximité d’une université ou près d’une entreprise?

3- Choisir le bon emplacement du bien

Pour réussir un investissement locatif, un des principaux critères à prendre en considération concerne l’emplacement du bien. Il vaut mieux opter pour un bien situant dans une ville attractive qui regroupe les points suivants : travail, nombre d’école et réputation. Dans le cas d’un investissement locatif ayant une petite surface, qui est principalement destinée aux travailleurs et aux étudiants, il serait plus judicieux de se tourner vers une maison se trouvant à côté de transports en commun et d’universités. Enfin, il est conseillé d’analyser le potentiel futur du lieu, et de se projeter dans les 15 ou 20 prochaines années pour anticiper la variation de la demande.

4- Bien étudier le dispositif fiscal

L’investissement locatif n’échappe pas aux questions relatives à la fiscalité. Les déductions, les abattements et l’imposition des revenus dont on peut jouir varient selon plusieurs facteurs. Ainsi, avant d’acheter une maison, il vaut se poser les meilleures questions : doit-on opter pour un bien ancien ou neuf? Par ailleurs, on doit également connaître les dispositifs fiscaux régissant sur le type de location réalisée. En effet, les dispositifs fiscaux d’une location nue ne sont pas identiques à ceux d’une location meublée.

5- Fixer un loyer logique

La question concernant le loyer est un sujet assez délicat. En effet, d’un côté, si on exige un loyer supérieur aux caractéristiques de son bien, on aura du mal à trouver des locataires. De l’autre côté, si on fixe un petit loyer, on n’aurait pas de bénéfice. Ainsi, il faut simplement demander un loyer cohérent avec les prestations de la maison, mais aussi avec le marché immobilier de la ville et du secteur.

Laisser un commentaire