Comment trouver le meilleur taux immobilier ?

calcul-taux-crédit-immobilier

L’achat d’une maison étant l’un des plus importantes acquisitions à faire au cours d’une vie, il est important de bien choisir le mode de financement. Le principal critère de choix du prêt immobilier est le taux d’intérêt que ce soit fixe ou variable. Voici quelques conseils pour trouver le meilleur taux immobilier en 2020.

Les éléments constitutifs des taux du crédit immobilier

Avant de souscrire un crédit immobilier, négocier son taux est une étape à ne pas manquer. Il faut, pour cela, parcourir les différentes banques et établissements de crédit pour comparer leurs offres. Ce n’est qu’en suivant ce procédé qu’il est possible de réaliser une bonne comparaison des taux d’intérêt débiteurs.

Les institutions financières peuvent aussi fixer les taux en fonction des profils de ses clients. Les stratégies commerciales des établissements financiers font également partie des éléments pris en compte dans la détermination des taux du crédit immobilier.

Avant d’accorder un prêt, les banques procèdent à l’étude approfondie de la solvabilité des clients. Les débiteurs à faibles risques ont toute la chance d’acquérir ce type de financement.

Est-il possible de négocier ces taux ?

Les principales conditions du crédit immobilier sont, en fait, le taux d’intérêt nominal et les assurances. Les débiteurs peuvent discuter des conditions auprès de leur conseiller. Le processus pour obtenir le meilleur taux immobilier 2020 se fait d’une façon individuelle.

Le taux nominal du crédit immobilier proposé par les institutions bancaires ne reflète pas souvent le vrai coût de ce prêt. Il est nécessaire, pour cela, de demander des renseignements, car soit il s’agit du vrai taux débiteur ou du Teg (Taux effectif global).

Impacts de la hausse du taux aux emprunteurs

Il existe aujourd’hui des prêts immobiliers destinés aux personnes à faible ressource. Ce type de prêt séduit les Français surtout si les institutions financières baissent leur taux d’intérêt débiteur. C’est en temps de crise économique et financière, comme en 2008, qu’une telle situation est récurrente. Une légère hausse du taux moyen hors assurance des prêts immobiliers de 2, 22% a été enregistrée les années précédentes. Contrairement au crédit à la consommation, le prêt immobilier est accordé pour une longue période : de 25 à 30 ans. Une durée moyenne de 18 ans peut être offerte aux débiteurs selon les besoins.

Une hausse du taux d’intérêt moyen des prêts immobiliers peut provoquer un net recul des clients. Or, il est toujours possible de négocier son taux de crédit immobilier avec son prêteur. Une révision périodique est réalisée pour un prêt immobilier à taux variable. Il faut faire attention car une fois sur deux, les créditeurs manipulent leur calcul de taux.

Eviter les pièges de crédit immobilier liés au taux

Avant de souscrire un crédit immobilier, il est vivement conseillé de comprendre son fonctionnement surtout si le taux est révisable. Des erreurs de calculs ou des vices sur le taux d’intérêt peuvent coûter cher aux emprunteurs. Si un cabinet spécialisé ou vous-même arrivez à les déceler, vous pouvez attaquer l’établissement financier en justice les prêteurs et gagner plus de 30 000 euros à l’emprunteur.

Laisser un commentaire